Navigation – Plan du site
Chroniques
Cinéma

Inch'Allah

Film franco-canadien (Québec) d’Anaïs Barbeau-Lavalette
Thomas Namer
p. 182-183

Texte intégral

1Chloé, une jeune obstétricienne de nationalité canadienne (Évelyne Brochu), exerce en tant que volontaire dans un dispensaire humanitaire de Cisjordanie sous les ordres d'un médecin français.

2Elle s'occupe notamment, dans un camp de réfugiés, d'assister et de conseiller des femmes palestiniennes enceintes. Cette grande idéaliste, venant d'un pays traditionnellement neutre qui a toujours accueilli des immigrants et des réfugiés du monde entier, ne se doute pas en arrivant in situ de la tension explosive qui règne aux abords de la frontière avec Israël où elle sera affectée par une ONG.

3Tous les soirs, elle rejoint son appartement du côté israélien en franchissant le mur de séparation. Loin de ses propres racines et sans vouloir prendre parti pour l'un des États en conflit, la praticienne québécoise se lie d'amitié avec Ava (Sivan Levy), sa voisine de palier, soldate israélienne du checkpoint chargée de filtrer sans ménagement les entrées et sorties des Territoires occupés.

4Chloé sympathise aussi avec Rand (Sabrina Ouazani), une de ses patientes arabes, et tombera amoureuse de son frère Faysal (Yousef Sweid), activiste palestinien employé dans une imprimerie. Dans un climat d'indescriptible insécurité, ces trois femmes échangeront d'émouvantes confidences sur leurs désirs et leurs aspirations complexes, voire antinomiques, dans des sociétés phallocrates ou des régimes théocratiques.

5Sans être la proie du prosélytisme de ces rencontres qui expriment chacune “leur” vérité, Chloé essaye de garder une ferme neutralité. Progressivement, son esprit oscille entre l'amour pour Faysal le militant engagé et les arguments soutenus par Ava à propos des menaces d'attentats antisémites pesant sur Israël, justifiant ainsi les sévères représailles de Tsahal contre les rebelles.

6L'impartialité qui l'habitait à son arrivée en Palestine sera mise à rude épreuve par divers attentats auxquels elle assiste. Ses attaches des deux côtés du mur la plongeront dans un dilemme.

7Son refus d'alimenter une haine fratricide tiendra-t-il ? Les suspicions et la défiance qu'inspire chez les belligérants cette “étrangère” ne cessent de croître car elle refuse de prendre position malgré les pressions qu'elle subit. Sans être impliquée politiquement, elle continuera d'accomplir sa mission, motivée principalement par sa vocation de “médecin du monde”, portant secours à tous ceux qui souffrent, quel que soit leur credo.

8Cependant, de douloureux incidents, comme la mort révoltante d'un enfant écrasé par un char israélien et une brutale confrontation avec un militaire qui coûtera la vie au nouveau-né de Rand, feront basculer Chloé dans un des camps. Est-ce pour l'amour d'un guerrier, en vertu d’une idéologie, ou bien en réaction aux atroces scènes dont elle a été le témoin, qu'elle accomplira un acte aussi barbare que ceux que l’on reproche à l'ennemi, afin d'établir une supposée justice ?

9La fin troublante et brutale du deuxième long métrage d’Anaïs Barbeau-Lavalette (après Le Ring en 2007), rappelle à quel point l'intolérance ou l'injustice, au même titre qu'un fanatisme aveugle, peuvent métamorphoser une personne en bourreau. L'attentat kamikaze est-il l'ultime recours d'un combattant pour défendre sa cause ? Ce film pose de nombreuses questions sans manichéisme.

10Le talent des acteurs, une direction artistique précise, ainsi que la reconstitution exacte du mur de séparation et de ses alentours, confèrent à cette fiction une authenticité proche du documentaire, permettant d'avoir une vision plus objective de cet éternel conflit.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas Namer, « Inch'Allah », Hommes et migrations, 1302 | 2013, 182-183.

Référence électronique

Thomas Namer, « Inch'Allah », Hommes et migrations [En ligne], 1302 | 2013, mis en ligne le 16 septembre 2013, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/2518

Haut de page

Auteur

Thomas Namer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org