Navigation – Plan du site
Chroniques
Cinéma

Saudade

Film japonais de Katsuya Tomita
Hélène Le Bail
p. 187

Texte intégral

1Saudade, un titre portugais pour un film japonais, parce qu’il s’agit de parler des villes japonaises dont l’activité s’est maintenue, un temps, grâce à l’immigration brésilienne. Saudade, peut être aussi parce qu’il s’agit aujourd’hui de villes durement touchées par les crises économiques et dont la population diminue, laissant les centres villes désolés pour ceux qui restent et cherchent du travail, des amis ou du rêve.

2Saudade se passe dans les rues d’une de ces villes, Kôfu, qui ressemble à beaucoup d’autres dispersées entre Tokyo et Nagoya, le coeur industriel du pays. Plus que d’autres régions, les entreprises sous-traitantes des grands groupes ont eu recours, dans les années 1990, à une main-d’oeuvre très flexible de descendants de Japonais venus d’Amérique latine. Comme ailleurs, et depuis les années 1980, les bars à hôtesses ont largement recruté dans les pays asiatiques.

3Saudade parle de ces villes périphériques, pas toujours bien connues des Japonais eux-mêmes, où la population étrangère est beaucoup plus visible que sur l’ensemble du territoire. Le film parle des rencontres et des non-rencontres entre habitants japonais et étrangers, de l’attirance et du rejet : histoire d’amour entre un ouvrier japonais et une hôtesse thaïlandaise, histoire de rivalité entre groupes de hip hop japonais et nippo-brésilien. Il parle de leur communauté de destin face à la crise économique, mais aussi des rêves divergents, de ceux qui partent, repartent ou rêvent de partir, de ceux qui restent.

4Mal du pays, mal être, nostalgie d’une époque plus florissante, Saudade signifie sûrement tout cela à la fois en prenant trois heures pour entrecroiser les vies de personnages tous plus ou moins marginaux et à la recherche de leur identité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Le Bail, « Saudade  », Hommes et migrations, 1302 | 2013, 187.

Référence électronique

Hélène Le Bail, « Saudade  », Hommes et migrations [En ligne], 1302 | 2013, mis en ligne le 09 mai 2014, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/2533

Haut de page

Auteur

Hélène Le Bail

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org