Navigation – Plan du site
Dossier

Frontières territoriales et idéologiques

Un siècle d’affiches politiques en Suisse (1918-2013)
Christelle Maire et Francesco Garufo
p. 127-133

Résumé

En Suisse, les représentations de l'Autre comme menace sont récurrentes dans le débat politique. Depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux polémiques récentes sur la construction de minarets, la place de l'étranger ne cesse de faire question. Les frontières de la Confédération helvétique sont régulièrement mises en avant pour symboliser la nécessité d'intégrer les étrangers ou, au contraire, la tentation du repli sur soi. L'iconographie de la frontière témoigne de sa double dimension paradoxale à la fois d’entrée et de mur.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2017.
Consulter cet article

Plan

La frontière au cœur de l’identité suisse
Construction et instrumentalisation de l'altérité
L’entre-deux-guerres : menaces idéologiques et économiques
Les années 1960-1970 et la “surchauffe” économique
Les trente dernières années : entre asile et circulation des personnes
La frontière, notion essentielle de l’imaginaire politique suisse

Aperçu du début du texte

La frontière au cœur de l’identité suisse

La frontière est au centre de la conception des nations, elle est l’un des marqueurs les plus évidents de son identité. En Suisse, la notion de préservation du territoire est au cœur des mythes fondateurs de l’identité nationale. La Suisse s’est toujours définie comme un exceptionnalisme, comme une nation peuplée de gens prêts à se battre pour leur indépendance. Elle construit ainsi son identité sur l’idée d’un “Sonderfall suisse qui, bien qu’il ne repose que sur un fondement scientifique très mince, assure cependant des fonctions importantes dans le système des représentations collectives helvétiques”.

La plupart des mythes fondateurs, tels que ceux de Guillaume Tell ou d’Arnold Winkelried, mettent effectivement en scène des héros légendaires en lutte face à l’oppresseur étranger. Le combat des pères fondateurs pour établir et maintenir les frontières du pays affirme la construction d’une identité en opposition à l’étranger. Ces épisodes ill...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christelle Maire et Francesco Garufo, « Frontières territoriales et idéologiques », Hommes et migrations, 1304 | 2013, 127-133.

Référence électronique

Christelle Maire et Francesco Garufo, « Frontières territoriales et idéologiques », Hommes et migrations [En ligne], 1304 | 2013, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 28 septembre 2016. URL : http://hommesmigrations.revues.org/2658 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.2658

Haut de page

Auteurs

Christelle Maire

Doctorante, sociologue, Forum suisse pour l’étude des migrations, université de Neuchâtel.

Francesco Garufo

Maître-assistant, Institut d’histoire, université de Neuchâtel.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org