Navigation – Plan du site
Dossier

En quête du métier de médecin : immigrations de professionnels de santé ouest-africains en France

Christelle Fifaten Hounsou
p. 105-114

Résumé

Les politiques d’immigration choisie mises en place par les pays du Nord ont accru la mobilité internationale des travailleurs hautement qualifiés. Dans le secteur du soin, elles s’accompagnent de logiques néolibérales visant à pour pallier le manque de main-d’œuvre. Le cas de la migration des médecins originaires d'Afrique de l'Ouest vers la France permet d’analyser les conditions de leur exercice en France. Si la question de leur retour dans leur pays d’origine continue de se poser, il est temps de s’affranchir du paradigme de la fuite des cerveaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Un changement de paradigme
Les médecins, idéaux types des cerveaux africains en fuite ?
La France, un terrain d’observation privilégié 
Les praticiens à diplôme hors Union européenne dans le système de soins français
Des carrières professionnelles malgré tout
Entre opportunités professionnelles et invisibilité sociale
Des retours contrariés par la fidélisation
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis la décennie 1990, les migrations de professionnels hautement qualifiés sont l’objet d’un intérêt renouvelé. C’est la conséquence de la généralisation et du renforcement de politiques migratoires sélectives au Nord, mais aussi dans les pays émergents et en voie de développement. Avec plus ou moins de moyens de gestion et de contrôle des flux migratoires, les gouvernements veulent faire correspondre le profil des migrants aux besoins en main-d’œuvre de leurs économies. Les politiques d’“ immigration choisie” ciblent selon leur origine et leurs compétences des migrants, dont elles organisent la mobilité internationale au service de la division du travail à l’échelle mondiale. Tous les travailleurs sont concernés. Mais, dans un contexte d’économie de la connaissance, les États se livrent une concurrence accrue pour attirer et/ou retenir les hommes et les femmes au capital humain, social et économique le plus élevé. Les “migrants hautement qualifiés” sont devenus l’un des principa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christelle Fifaten Hounsou, « En quête du métier de médecin : immigrations de professionnels de santé ouest-africains en France  », Hommes et migrations, 1307 | 2014, 105-114.

Référence électronique

Christelle Fifaten Hounsou, « En quête du métier de médecin : immigrations de professionnels de santé ouest-africains en France  », Hommes et migrations [En ligne], 1307 | 2014, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 23 mars 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/2887 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.2887

Haut de page

Auteur

Christelle Fifaten Hounsou

Doctorante, unité de recherches “Migrations et société” (URMIS), université Paris-VII-Denis-Diderot.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org