Navigation – Plan du site
Dossier

Populations d'origine sud-asiatique à Paris et en Ile-de-France

Distribution et visibilité
Delon Madavan
p. 33-43

Résumé

Depuis quarante ans, certains quartiers des Xe et XVIIIe arrondissements de Paris ont la préférence des migrants originaires d’Asie du Sud. S’ils continuent de fréquenter le nord de la capitale, leurs stratégies résidentielles, qui évoluent en fonction de plusieurs paramètres comme l’ancienneté de leur migration ou leur statut familial, les conduisent désormais en banlieue. Les quartiers de La Chapelle et de la gare de l’Est demeurent néanmoins des territoires offrant des lieux de sociabilité privilégiés.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’ancrage des immigrants d’origine sud-asiatique à Paris
L’évolution des statégies résidentielles des communautés d’origine sud-asiatique
Les transformations des trajectoires migratoires
Les deux ethnoterritoires sud-asiatiques de Paris 
La Chapelle, le Little Jaffna de Paris
Le quartier indien de gare de l’Est
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si la présence des populations d’origine sud-asiatique en France (tableau 1, 2 et 3) n’est pas un phénomène récent, elle se développe surtout à partir des années 1970. Il est possible de distinguer les parcours migratoires liés au passé colonial des migrants avec la France et ceux arrivés de Sri Lanka, d’Inde, du Pakistan et du Bangladesh (figure 1).

La France est un choix de migration privilégié pour les communautés sud-asiatiques issues de territoires qu’elle a colonisés, d’anciens comptoirs français en Inde et en Indochine, d’actuels DOM (Réunion, Guadeloupe et Martinique), de l’île Maurice et de Madagascar. La présence de ces citoyens français d’origine sud-asiatique, qui ont joué le rôle d’intermédiaires, a favorisé l’implantation de nouvelles vagues d’immigrants issus de régions du sous-continent indien colonisées par les Britanniques (Sri Lanka, Inde, Pakistan, Bangladesh).

Le durcissement des lois d’immigration en Grande-Bretagne depuis 1962 (Immigration Act en 1971) pour ré...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Delon Madavan, « Populations d'origine sud-asiatique à Paris et en Ile-de-France », Hommes et migrations, 1308 | 2014, 33-43.

Référence électronique

Delon Madavan, « Populations d'origine sud-asiatique à Paris et en Ile-de-France », Hommes et migrations [En ligne], 1308 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/2991 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.2991

Haut de page

Auteur

Delon Madavan

Géographe et post-doctorant au Centre d’Etudes et de Recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora, de l’université du Québec à Montréal (CERIAS/UQÀM).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org