Navigation – Plan du site
Dossier

Les quartiers africains de Paris comme lieux d’inclusion et d’exclusion par la consommation

Virginie Silhouette-Dercourt
p. 97-103

Résumé

À Paris, certains lieux de consommation sont presque entièrement dédiés aux populations originaires d’Afrique subsaharienne. Circonscrits autour de deux stations de métro emblématiques, Château-d’Eau et Château-Rouge, ces quartiers constituent des pôles commerciaux où abondent les produits venus de toute l’Afrique. De quoi satisfaire les besoins d’une clientèle “ethnique” en cosmétiques et biens alimentaires. Mais derrière les étals colorés court une invisible frontière : celle de la gentrification urbaine qui peu à peu gagne le nord de la capitale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Des centres de consommation africains extrêmement actifs
La beauté afro
L’offre de produits “exotiques”
Des lieux de consommation qui facilitent l’intégration sociale
Des supports pour la négociation des identités
Construction et théâtralisation des frontières
Conclusion

Aperçu du début du texte

Alors que la crise économique et l’afflux de réfugiés victimes de conflits interrogent les modèles d’intégration européens, se pose pour les migrants et leurs enfants la question de leur survie économique. Dans les capitales européennes, des entreprises, des commerces, des marchés, des restaurants ou des centres commerciaux se développent, portés par ces populations qui emploient du personnel et vendent des marchandises issues de filières transnationales. Ces espaces de consommation, enclavés au sein de métropoles en cours de gentrification, sont des lieux extrêmement actifs qui facilitent l’intégration. Ce sont aussi des espaces d’échanges sociaux et culturels “entre soi” qui passent par la consommation de produits du pays. Ce sont enfin des lieux où s’expriment de façon quotidienne les rapports de pouvoir avec l’État.

Une enquête ethnographique dans deux quartiers du nord de Paris – Château-Rouge et Château d’Eau – tend à montrer que la consommation qui s’y déploie reflète ces dyna...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Virginie Silhouette-Dercourt, « Les quartiers africains de Paris comme lieux d’inclusion et d’exclusion par la consommation », Hommes et migrations, 1308 | 2014, 97-103.

Référence électronique

Virginie Silhouette-Dercourt, « Les quartiers africains de Paris comme lieux d’inclusion et d’exclusion par la consommation », Hommes et migrations [En ligne], 1308 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 26 juin 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3004 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3004

Haut de page

Auteur

Virginie Silhouette-Dercourt

Maître de conférences, université Paris-XIII-CEPN, Centre Marc-Bloch, Berlin.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org