Navigation – Plan du site
Dossier

Les musiciens étrangers et l’émergence du champ musical. L’exemple des émigrés allemands à Paris 1760-1870

Damien Ehrhardt
p. 139-147

Résumé

Au tournant du XIXe siècle, Paris constitue une destination de choix pour les artistes internationaux. Dans le champ musical, les échanges culturels sont nombreux et connaissent différentes phases. Ainsi, musiciens allemands, italiens ou belges vont successivement tenir le haut du pavé parisien. Si la relation entre les Allemands et Paris dépend des aléas de l’histoire mouvementée entre les deux pays, la contribution des musiciens d’outre-Rhin à l’invention de la musique classique en France va se révéler déterminante.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1760-1802 : arrivée à Paris de nombreux musiciens et éditeurs allemands
1802-1815 : arrivée de musiciens italiens proches du pouvoir
1815-1848 : le triomphe des pianistes virtuoses d’outre-Rhin
Le culte de Beethoven
1848-1871 : l’immigration belge prend le dessus
Après 1871 : de l’appropriation de la musique allemande à la construction de la musique française
L’ébauche d’une approche quantitative

Aperçu du début du texte

La musique classique occidentale est souvent perçue, à tort ou à raison, comme universelle, au-delà des frontières. Les écoles nationales, dont l’émergence au XIXe siècle est liée à des relations interculturelles, n’y ont rien changé. Ainsi, dans le sillage de la guerre franco-prussienne, en 1872, Jules Etienne Pasdeloup (1819-1887) prononce un discours “plein de haine brûlante pour les Allemands”, au cours d’un concert au profit de la souscription nationale, entre deux heures de... musique allemande ! L’apparent paradoxe, inhérent à cette vision universelle très répandue, masque l’importance de la circulation internationale des artistes en période de paix et de conflits. L’histoire de l’immigration des musiciens reste à écrire. Le présent article tente d’y contribuer via l’exemple des émigrés allemands à Paris.

La fin du XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle sont des périodes particulièrement propices à l’immigration allemande en France. En 1796, 40 000 personnes, soi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Ehrhardt, « Les musiciens étrangers et l’émergence du champ musical. L’exemple des émigrés allemands à Paris 1760-1870 », Hommes et migrations, 1308 | 2014, 139-147.

Référence électronique

Damien Ehrhardt, « Les musiciens étrangers et l’émergence du champ musical. L’exemple des émigrés allemands à Paris 1760-1870 », Hommes et migrations [En ligne], 1308 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3015

Haut de page

Auteur

Damien Ehrhardt

Maître de conférences, HDR en musicologie, vice-président culture, université d’Évry-Val-d’Essonne.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org