Navigation – Plan du site
Dossier

Représentations de la mort et projets funéraires chez les immigrés âgés

Jacques Barou
p. 137-145

Résumé

Chez les migrants, les représentations de la mort sont loin d’être uniformes. Dans le cas des Maghrébins âgés, le choix du lieu de l’inhumation dépend de nombreux paramètres comme le maintien des liens avec le pays d’origine, l’existence menée dans la terre d’accueil, la volonté ou non d’y refonder sa lignée. Dans cette tension entre deux territoires, certains rituels se transforment, témoignant de l’évolution de leurs rapports avec l’au-delà.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La diversité des représentations de la mort
Une tendance globale au compromis
Choisir l’inhumation dans le pays d’accueil
Le maintien du lien à la terre ancestrale
Le prestige du retour post mortem au pays d’origine
Le poids de l’isolement
D’autres morts que la leur
La réinvention des traditions

Aperçu du début du texte

La majorité des immigrés vieillissant en France aujourd’hui sont issus de sociétés aux traditions bien établies à propos de la mort et des rites funéraires qui y sont associés. Ces traditions se sont construites à partir de références aux dogmes et aux préceptes de la religion dominante, l’islam ou le christianisme pour la plupart des gens concernés, mais aussi à partir de coutumes antérieures à l’implantation de ces religions, coutumes qui ont plus ou moins persisté malgré les condamnations portées contre elles par les divers gardiens du dogme attachés à imposer une pratique épurée des diverses survivances païennes.

À ce syncrétisme originel s’ajoutent des emprunts à d’autres traditions religieuses avec lesquelles les gens ont pu être en contact à travers leur trajectoire migratoire et les effets d’une réflexion personnelle suscitée par l’expérience vécue, la rencontre avec des points de vue différents, les discussions informelles qui peuvent émailler l’existence de personnes éloig...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Barou, « Représentations de la mort et projets funéraires chez les immigrés âgés », Hommes et migrations, 1309 | 2015, 137-145.

Référence électronique

Jacques Barou, « Représentations de la mort et projets funéraires chez les immigrés âgés », Hommes et migrations [En ligne], 1309 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3096 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3096

Haut de page

Auteur

Jacques Barou

Directeur de recherche émérite au CNRS.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org