Navigation – Plan du site
Chroniques
Cinéma

Aïssa

Court-métrage français de Clément Tréhin-Lalanne
Anaïs Vincent
p. 198

Texte intégral

  • 1 Chloé Leprince, “Après l’ADN, des contrôles au poil”, in Rue 89, 24 octobre 2007.

1Aïssa est une jeune adolescente immigrée congolaise habitant à Limoges. Faute de papiers en règle, elle se voit soumise à un examen médical approfondi à l’issue duquel le praticien a pour tâche de déterminer son âge. Ce diagnostic est crucial. Considérée comme majeure, elle perdrait les bénéfices de l’aide sociale à l’enfance, serait condamnable et expulsable. Un article de 2007 du site Rue 89 dénonçant le recours systématique au très controversé test osseux1 a ému le réalisateur qui a décidé à son tour d’alerter l’opinion publique. Comment cet essai cinématographique interroge-t-il la légitimité de ces pratiques ?

2Sobriété et efficacité de la mise en scène. En off, la voix du médecin (Bernard Campan) en train d’ausculter Aïssa (la remarquable Manda Touré) livre un rapport froid et détaillé qu’il enregistre sur un dictaphone. Examen de la dentition, de la pilosité, test de puberté, et ce fameux test osseux… Pendant ce temps, Aïssa extrêmement tendue se livre à cette inspection la peur au ventre. Caméra à l’épaule pour souligner la subjectivité et tournage en super 16 format 4/3, le cinéaste met en scène une pratique d’un autre temps. Il renvoie à la scène de l’examen de judéité de Monsieur Klein dans le film éponyme du cinéaste américain Joseph Losey sorti en 1976 avec Alain Delon.

  • 2 “Interdisons les tests d’âge osseux sur les jeunes immigrés”, in Le Monde, 17 janvier 2015.

3Ce court-métrage dure le temps d’une consultation : huit minutes. Outre ce test très contestable, le réalisateur dévoile la conduite de ce type de pratique. Les jeunes immigrés sont scrutés jusque dans leur intimité et perçus comme des coupables en puissance. Portant un regard glaçant sur une pratique indigne, Aïssa dénonce avec une économie de moyens et une efficacité certaine cet examen médical. Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe avait émis dès 2011 un avis très critique concernant ce test. La commission nationale consultative des droits de l’homme a demandé de le proscrire. Le 17 janvier dernier, le Réseau éducation sans frontières a lancé une pétition pour l’interdire2.

4Aïssa est le deuxième court-métrage de Clément Tréhin-Lalanne. Récompensé par le prix spécial du jury à Cannes lors de sa dernière édition, il a été diffusé sur Arte et largement présenté dans les festivals, comme tout récemment à Tampere (Finlande).

Haut de page

Notes

1 Chloé Leprince, “Après l’ADN, des contrôles au poil”, in Rue 89, 24 octobre 2007.

2 “Interdisons les tests d’âge osseux sur les jeunes immigrés”, in Le Monde, 17 janvier 2015.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anaïs Vincent, « Aïssa », Hommes et migrations, 1309 | 2015, 198.

Référence électronique

Anaïs Vincent, « Aïssa », Hommes et migrations [En ligne], 1309 | 2015, mis en ligne le 31 août 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3122

Haut de page

Auteur

Anaïs Vincent

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org