Navigation – Plan du site
Dossier

Espaces marchands et mode à Barbès

Un fashion mix urbain et cosmopolite
Emmanuelle Lallement
p. 45-53

Résumé

À Paris, le Triangle d’Or de la mode ne désigne pas que les beaux quartiers. Au cœur du XVIIIIe arrondissement se niche une autre centralité de la mode, un autre Triangle, celui de la Goutte-d’Or. Le carrefour de Barbès et les devantures vichy des magasins Tati signent la rencontre entre la culture populaire et le métissage vestimentaire. Devenu une icône de la mode, détourné par Vuitton ou Sakina M’Sa, le nom de “Barbès” est tout à la fois un symbole et une source d’inspiration.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Barbès : un certain Paris
Tati, bateau-phare de Barbès
Une vaste scène marchande de la différence
Un réservoir d’inspiration
Barbès et les icônes de la mode
Imprimé Barbès, populaire et classique à la fois
Un marketing du toponyme
Des créateurs de mode dans le quartier

Aperçu du début du texte

Parler de la mode dans la ville, et à Paris en particulier, c’est évoquer, d’une part, un certain monde, celui du luxe, des maisons de couture, des grands couturiers, d’autre part, une certaine ville, celle du quartier du Triangle d’Or, de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, des grands magasins. Or le dynamisme et la renommée de la mode parisienne peuvent également se saisir à partir d’un autre type de circuit de création, de vente et d’espaces marchands, ainsi qu’à partir d’une autre géographie de la ville, celle des quartiers populaires, voire des quartiers considérés comme ethniques.

C’est donc à l’examen des liens entre mode, espaces marchands et imaginaire urbain dans le quartier de Barbès à Paris que se consacre cet article. Dans quelle mesure le quartier de Barbès et les commerces qui le composent permettent-ils de saisir les liens entre mode, commerces et migrations ? En quoi Barbès est-il l’archétype d’un fashion mix d’un certain type, celui d’un monde urbain cosmopolite ?

Barb...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuelle Lallement, « Espaces marchands et mode à Barbès », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 45-53.

Référence électronique

Emmanuelle Lallement, « Espaces marchands et mode à Barbès », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 22 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3150 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3150

Haut de page

Auteur

Emmanuelle Lallement

Ethnologue, maître de conférences, HDR, Paris-Sorbonne, Celsa (Gripic/LAU-IIAC).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org