Navigation – Plan du site
Dossier

Habits et habitus en héritage

Les designers de la diaspora chinoise à New York
Leyla Belkaïd
p. 85-90

Résumé

À New York, dans le domaine du prêt-à-porter haut de gamme, les créateurs de mode sino-américains déjouent les assignations identitaires. S’ils véhiculent, emploient et redessinent certaines références culturelles liées à la Chine, leur travail est aux antipodes des stéréotypes véhiculés par la culture de masse. Dans leurs créations, point de dragons rouges et autres chapeaux pointus, mais des souvenirs de tenues, de froissements d’étoffe, d’attitudes du corps qui les nourrissent et qui rappellent que le vêtement est aussi un imaginaire que l’on porte sur soi.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les pionnières de la mode sino-américaine
Pratiques du vêtement vernaculaire 
Une combinatoire de mémoires empilées

Aperçu du début du texte

Pour Stuart Hall, l’expérience diasporique se traduit par une conception identitaire qui n’évolue pas malgré la différence, mais avec la différence et à travers elle. Mon étude s’appuie sur une enquête ethnographique menée aux États-Unis entre 2012 et 2013, avec l’objectif d’explorer l’impact de l’imagination diasporique sur la création de mode contemporaine. Elle examine, sous l’angle de la mnémonique des pratiques vestimentaires, les récits de vie de designers sino-américains indépendants nés en Asie orientale et actuellement actifs à New York. Mon terrain s’est principalement organisé à Manhattan, dans le Garment District, centre névralgique où les designers de mode profitent de la proximité des fournisseurs, des façonniers, des grands magasins et des agences de communication pour développer leurs marques de prêt-à-porter. Aujourd’hui encore, malgré la sous-traitance et la délocalisation de la production textile, les deux tiers de l’activité industrielle de mode de la mégapole se...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Leyla Belkaïd, « Habits et habitus en héritage », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 85-90.

Référence électronique

Leyla Belkaïd, « Habits et habitus en héritage », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 30 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3159 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3159

Haut de page

Auteur

Leyla Belkaïd

Designer et docteur en ethnologie, chercheur indépendant en anthropologie de la mode.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org