Navigation – Plan du site
Dossier

Les jeux du paraître de femmes juives originaires de Tunisie

Sylvaine Conord
p. 111-115

Résumé

Au début des années 2000, certains cafés de Belleville étaient devenus le point de ralliement d’un groupe étonnant de femmes d’origine juive tunisienne. Leur verbe haut et le cliquetis des bijoux soulignaient leurs tenues choisies pour attirer l’œil. L’enquête sociologique mêlée à la photographie a cherché à comprendre cette mise en scène permanente, et sur quels leviers se fonde la construction de l'image de soi : entre transmission des traditions populaires et jeu avec les visions exotisées que suscite leur apparence vestimentaire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les cafés de Belleville, lieux de la reconnaissance
Les héritières de traditions populaires
Les dangers d'une mise en scène exotisée
Production et contrôle de l'image de soi

Aperçu du début du texte

Alors que j’étais installée à une table du café parisien La Vielleuse pour mener une enquête sur les cafés du quartier de Belleville, je remarquai trois femmes d’une soixantaine d’années, élégamment vêtues d’habits aux paillettes dorées et portant une quantité incroyable de bijoux sonores. J’entendais, de ma place, l’entrechoquement des bracelets et des colliers. Leurs cheveux étaient teints au henné, laissant apparaître des racines blanches. Elles portaient une épaisse couche de fond de teint et avaient un fort embonpoint. La clientèle de la salle du café était en majeure partie composée de femmes semblables à mes voisines. Cette présence dans ces lieux, au fil de mes visites dans le café, s’avéra jour après jour régulière, établie et d’une grande visibilité : installées pour la majorité d’entre elles derrière les vitrines du café, ou sur la terrasse extérieure au printemps et en été, elles offraient aux passants le spectacle de leurs rencontres et de leur apparence grâce à leurs v...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvaine Conord, « Les jeux du paraître de femmes juives originaires de Tunisie », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 111-115.

Référence électronique

Sylvaine Conord, « Les jeux du paraître de femmes juives originaires de Tunisie », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 25 mars 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3165 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3165

Haut de page

Auteur

Sylvaine Conord

Maître de conférences en sociologie à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, chercheure à Mosaïques, LAVUE (CNRS 7218).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org