Navigation – Plan du site
Chroniques
Collection

Mémoires arméniennes au Musée national de l’histoire de l’immigration

Stéphanie Mahieu et Marie Poinsot
p. 144-148

Résumé

Lors d’une table ronde organisée le 28 mars dernier par Marie Poinsot et Stéphanie Mahieu, conservateur et responsable de la Galerie des Dons, Jacques Bédrossian et Pierre Mampreyan, deux donateurs de la Galerie des dons, évoquent les mémoires de la diaspora arménienne qui est venue s’installer en France suite au génocide de 1915.

Haut de page

Notes de l’auteur

Marie Poinsot : L'exil arménien, suite au génocide d'avril 2015, correspond à l’un des flux majeurs de réfugiés qui marque l’histoire de la première moitié du XXe siècle en France. Cette migration s’est déroulée dans un contexte dramatique et traumatique qui explique le silence des réfugiés arméniens. La transmission de ces mémoires arméniennes, de la langue et de la culture arméniennes, aux générations des enfants s’est déroulée dans un contexte de lutte contre l’oubli du génocide et pour la reconnaissance de ce génocide comme crime contre l’humanité. La revue Hommes & Migrations avait déjà consacré tout un dossier en 2007 sur la diaspora arménienne, coordonné par Martine Hovanessian à l’occasion de l’année de l’Arménie en France. Elle s’est naturellement engagée à commémorer le centenaire du génocide arménien avec le Musée national de l’histoire de l’immigration qui est son éditeur, en revenant sur les trajectoires arméniennes et les mémoires du génocide, et notamment sur l’accueil et l’installation des descendants de rescapés dans la société française.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Stéphanie Mahieu : Dès sa création en 2007, le Musée national de l’histoire de l’immigration a voulu montrer les différents visages de l’immigration, en offrir une vision sensible, et donc accorder une place à toutes les personnes qui souhaitaient venir parler de leur propre parcours migratoire ou bien de celui de leurs parents . Cet espace a fait l’objet d’une importante rénovation en 2014. La nouvelle Galerie des dons présente actuellement soixante-dix récits de vie. Nos collections accueillent environ cinq cent items, des objets parfois très grands comme une fraiseuse, mais également beaucoup de photographies de famille, de documents divers, de papiers d’identité, de diplômes ou de cartes de syndicat. L’enregistrement et la retranscription de ces récits de vie font également partie de nos collections. Il est important de savoir, par exemple, que ce n’est pas juste une très belle boîte en marqueterie qui rentre au musée, mais que cet objet est lié à une trajectoire de vie très par...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphanie Mahieu et Marie Poinsot, « Mémoires arméniennes au Musée national de l’histoire de l’immigration », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 144-148.

Référence électronique

Stéphanie Mahieu et Marie Poinsot, « Mémoires arméniennes au Musée national de l’histoire de l’immigration », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 14 décembre 2015, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3177

Haut de page

Auteurs

Stéphanie Mahieu

Responsable de la Galerie des dons du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Articles du même auteur

Marie Poinsot

Rédactrice en chef.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org