Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

1915-2015, commémorer le centenaire du génocide des Arméniens

Laure Piaton
p. 160-162

Notes de l’auteur

Service de la communauté d’agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes inauguré en 2005, le Centre du patrimoine arménien (CPA) est un centre d’interprétation original dédié à l’histoire des peuples et des cultures, ainsi qu’à l’histoire, à la mémoire et à l’actualité des migrations et des conflits contemporains. Il s’appuie sur l’exemple de la diaspora arménienne installée à Valence, dont le parcours est relaté dans son exposition permanente, pour proposer une programmation et une médiation qui inscrivent cette histoire particulière dans celle plus large des XXe et XXIe siècles, privilégiant l’approche comparative pour interroger la singularité de cette expérience et sa dimension universelle.

Son objectif est d’encourager le visiteur à penser les différences et les similitudes entre sa culture et celle des autres et de rendre compte de la diversité culturelle des sociétés contemporaines, sur son propre territoire et au-delà. Il a également pour rôle d’aborder l’histoire connectée dans une logique de compréhension du monde présent.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les raisons d’une commémoration
Une saison pour se souvenir du passé et parler au présent

Aperçu du début du texte

Les raisons d’une commémoration

Le 24 avril est une date significative et sombre pour les Arméniens dans le monde entier. Ce jour-là, en 1915, les intellectuels et les notables arméniens ont été réunis à Istanbul et ensuite exécutés. La déportation du peuple arménien commence aussitôt après d’une manière systématique, lorsque le gouvernement des Jeunes-Turcs ordonne “le déplacement” des Arméniens pour, en fait, les envoyer dans les déserts arides de Syrie et de Mésopotamie.

Depuis, partout dans le monde, les communautés arméniennes et les États où elles sont établies reconnaissent cette date comme étant celle du souvenir des victimes du génocide de 1915. C’est tout particulièrement le cas en Rhône-Alpes. Cette région représente une terre d’accueil depuis les années 1920 pour les réfugiés arméniens. Leurs descendants sont estimés aujourd’hui à des milliers. Tandis que la cause arménienne avait sombré dans un oubli total durant les cinq décennies suivant le génocide, confinée dans les l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laure Piaton, « 1915-2015, commémorer le centenaire du génocide des Arméniens », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 160-162.

Référence électronique

Laure Piaton, « 1915-2015, commémorer le centenaire du génocide des Arméniens », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 14 décembre 2015, consulté le 23 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3188

Haut de page

Auteur

Laure Piaton

Directrice du Centre du patrimoine arménien – Valence Romans Sud Rhône-Alpes.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org