Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

La chaussure, une histoire arménienne

Irène Berelowitch
p. 163-166

Résumé

Sarkis Der Balian, hier, à Stéphane Kélian ou Karine Arabian, aujourd’hui, de grands noms de la chaussure française sont arméniens. À partir de l’entre-deux-guerres, et jusqu’aux années 1970, l’artisanat de la chaussure a constitué un secteur privilégié de travail pour les réfugiés arméniens et leurs enfants. à Paris, le quartier de Belleville en était la capitale. André Aladinian, qui l’a connu à travers son père, évoque cet univers disparu.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

“Un petit ghetto”
Vestiges
Mariages
“Sortir la tête de l’eau”

Aperçu du début du texte

Parfois, je rêve que je fais encore des chaussures…” C’est dans l’atelier de son père, Noubar, dans une cour de la rue du Pré-Saint-Gervais, non loin de la Place des Fêtes, à Paris, qu’André Aladinian a appris vers “ses 7 ou 8 ans”, les rudiments de la cordonnerie, parmi une dizaine d’ouvriers et d’ouvrières, “tous arméniens”. Chaque jeudi, avant ses leçons à l’école arménienne, dans l’enceinte du parc des Buttes-Chaumont tout proche, il s’initiait au “cousu Blake” ou maniait le marteau, la “tige” – le dessus de la chaussure –, les “semences” – ces petits clous que l’on tient coincés entre les lèvres –, et même la lourde presse à découper le cuir, à condition qu’un employé secourable le porte à bout de bras et en actionne la pédale à sa place. “Ça faisait rire les employés, je jouais un peu les mascottes. Mais, bien sûr, aucune de mes productions n’a jamais été vendue. C’était un des petits plaisirs de l’atelier, avec un délicieux museau de porc qu’on pouvait se procurer chez le vo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Irène Berelowitch, « La chaussure, une histoire arménienne », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 163-166.

Référence électronique

Irène Berelowitch, « La chaussure, une histoire arménienne », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 14 décembre 2015, consulté le 23 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3190

Haut de page

Auteur

Irène Berelowitch

Membre du collectif L’Atelier du Bruit, réalisatrice de la série des Histoires singulières pour le site du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org