Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

La Turquie face au centenaire du génocide des Arméniens

Ali Kazancigil
p. 167-170

Résumé

L’extermination de plus d’un million d’Arméniens ottomans, en 1915-1916, par le gouvernement dirigé par le Comité Union et Progrès, le parti des Jeunes-Turcs, a été érigée en un tabou absolu, qui devint un des piliers de l’idéologie nationaliste de la République, créée en 1923.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Le négationnisme de l’État turc
Une société qui milite pour la reconnaissance
Entre les dérapages du pouvoir et le soutien de la communauté internationale

Aperçu du début du texte

Pourquoi un tel génocide, minutieusement planifié afin d’éliminer un peuple et une civilisation plusieurs fois millénaires ? Le facteur principal n’était pas d’ordre racial, comme ce sera le cas dans le génocide des Juifs, mais géopolitique et idéologique. Traumatisés par la perte des dernières possessions ottomanes dans les Balkans, à la suite des Guerres balkaniques de 1912-1913 et acquis au nationalisme turc naissant – le Turquisme –, les dirigeants Jeunes-Turcs envisageaient la création d’un empire panturc, à la place de l’Empire ottoman cosmopolite, en train de sombrer. Selon le nationalisme radical, social-darwiniste qui les animait, les territoires de ce nouvel empire devaient inclure l’Anatolie débarrassée de ses populations non -musulmanes (environ 40 %, à l’époque), de même que les pays turcophones du Caucase (Azerbaïdjan) et de l’Asie centrale (Turkménistan, Kazakhstan, Ouzbékistan et Kirghizistan). Or, l’édification de cet empire panturc risquait d’être entravée par un p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ali Kazancigil, « La Turquie face au centenaire du génocide des Arméniens », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 167-170.

Référence électronique

Ali Kazancigil, « La Turquie face au centenaire du génocide des Arméniens », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 14 décembre 2015, consulté le 30 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3192

Haut de page

Auteur

Ali Kazancigil

Politologue, universitaire et ancien correspondant du journal Le Monde à Ankara.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org