Navigation – Plan du site
Chroniques
Livres

Sylvain Pattieu, Beauté Parade

Plein Jour éditions, 2015, 14 pages, 18 €
Mustapha Harzoune
p. 192-193
Référence(s) :

Sylvain Pattieu, Beauté Parade, Plein Jour éditions, 2015, 14 pages, 18 €.

Texte intégral

1Sylvain Pattieu récidive avec un genre et une écriture qui bousculent le ronron. À cheval entre enquête journalistique, recueil de témoignaes, étude sociologique et… littérature. Car ce texte a du style, des tensions et des personnages, du neuf et de l’évasion, l’ébranlement et le brasier de la poésie. Après le quotidien d’Alima et Bintou, deux lycéennes de Seine-Saint-Denis (Les Impatientes, La Brune, 2012), après les mobilisations des ouvriers d’Aulnay (Avant de disparaître. Chronique de PSA-Aulnay, Plein Jour, 2013) Sylvain Pattieu pousse ici la porte d’un salon de beauté sis au 50 boulevard de Strasbourg dans ce Xe arrondissement de Paris où “tout n’est pas encore joué. Tout n’est pas lisse, pas homogène”. Ici, les employées, africaines et asiatiques, spécialisées qui en onglerie qui en coiffure, sont pour la plupart sans papiers – “engagées volontaires, mais choisit-on vraiment, quand on vient du mauvais côté du monde ?”. Elles ont décidé d’occuper les lieux. De revendiquer le droit à un peu de dignité et de liberté. Être payé, c’est le minimum, non ! Être régularisé. En finir avec les faux-semblants et “les contradictions du système” : “Il y a un marché du travail qui n’est pas seulement hexagonal”, qui prospère sans appauvrir les salariés nationaux, mais en surexploitant le lumpen prolétariat des temps modernes. La mobilisation va durer soixante-quinze jours. Sylvain Pattieu est aux côtés de ces femmes. Il raconte, s’efface et laisse parler. Donne à entendre. Page après page, s’esquissent les portraits de Lin Mei, Fengzhen, Yanping, Souqin, Madissou et Adja. Six femmes et un homme, Gang. L’Afrique et l’Asie. Six femmes et un homme partis en lutte comme on embarquerait sur un rafiot de fortune sans savoir si l’on accostera jamais. Le lecteur finit par côtoyer des êtres, de chair et de sang, de rires et de larmes, de solidarité et de doute. Existences livrées en fragments, “paroles singulières” qui se glissent entre les chapitres et descriptions de l’auteur.

2Sylvain Pattieu raconte le quotidien et l’intime de cette lutte, les soutiens, membres de la CGT, les intimidations et les pressions exercées par les autres patrons de salons de beauté, les procédures à suivre face aux tergiversations et aux manigances de la Préfecture. Paris a changé. Sous ses ponts l’eau a coulé depuis belle lurette. Frédéric Ciriez (Mélo, Verticales, 2013) en donnait un aperçu. Sylvain Pattieu poursuit : “Il n’y a plus d’industrie à Paris. Mais il y a des services, des boulangers qui mitonnent, des ouvriers qui bâtissent et rénovent, des balayeurs qui nettoient, des vendeurs qui conseillent, des manutentionnaires et des livreurs qui placent, des serveurs qui prennent la commande, des caissières qui encaissent, des conducteurs de métro, de bus, de tramway, de RER, des intérimaires qui font la queue, des nounous qui jouent et qui grondent. Il y a des petites mains qui s’affairent sur les têtes et sur les mains. Moins de bruit, moins de syndicats, mais elles sont là.” Il aurait pu, avec Gauz (Debout-payé, Le Nouvel Attila, 2014), ajouter les “grosses” mains des vigiles. L’immigration aussi a changé. Elle n’est plus une affaire d’hommes. Les femmes, plus nombreuses, ne se cantonnent plus dans un foyer synonyme parfois de prison. Elles sortent, se déplacent, travaillent, assument des responsabilités, deviennent même de véritables “chefs” de famille. Elles se mobilisent et luttent. Beauté Parade montre ces “femmes métamorphes” qui “obtiennent ou acquièrent la liberté de mouvement, du corps et de l’esprit”.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mustapha Harzoune, « Sylvain Pattieu, Beauté Parade », Hommes et migrations, 1310 | 2015, 192-193.

Référence électronique

Mustapha Harzoune, « Sylvain Pattieu, Beauté Parade », Hommes et migrations [En ligne], 1310 | 2015, mis en ligne le 17 décembre 2015, consulté le 25 mars 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3207

Haut de page

Auteur

Mustapha Harzoune

Journaliste

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org