Navigation – Plan du site
Dossier

Les migrations féminines vers la Turquie de 1990 à nos jours

Gökçe Bayindir Goularas, Nihan Kocaman et Ayşe Betül Nuhoğlu
p. 47-51

Résumé

La Turquie est devenue un pays d’immigration à partir des années 1990, notamment pour les femmes originaires des pays de l’ex-URSS. Frappées par le chômage dans leur pays d’origine, elles ont trouvé sur le marché du travail turc de nouveaux débouchés dans les métiers du tourisme ou des services à la personne. Mais, derrière l’attractivité économique de la Turquie, encouragée par sa politique de visas, les femmes migrantes originaires des pays de l’Est connaissent aussi, dans le secteur informel, une précarité grandissante.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La Turquie, un pays attractif pour les migrantes internationales
Du commerce de la valise à la migration irrégulière
L’accélération de la migration féminine vers la Turquie
Des emplois destinés aux femmes migrantes
De l’exploitation aux mauvais traitements
Conclusion 

Aperçu du début du texte

Dans les dernières décennies, les recherches sur les migrations internationales se sont intéressées à la féminisation de la migration. Ces flux migratoires féminins ont touché également la Turquie, devenue rapidement un pays récepteur de femmes migrantes, en situation régulière ou irrégulière, et en provenance de l’Europe de l’Est, de la Russie et de certains pays de la région caucasienne. La Turquie a attiré vers elle ces migrantes par son marché ouvert à la main-d’œuvre étrangère, particulièrement dans certains secteurs réservés à une population migrante féminine.

Avec la transformation socio-économique des pays socialistes, la plupart des anciennes travailleuses du secteur agricole, de l’industrie légère, des services sociaux et de l’éducation se sont retrouvées dans un environnement très compétitif occasionnant chômage, pauvreté et inégalités sociales. La situation des femmes est devenue de plus en plus difficile, avec la suppression des aides sociales du régime socialiste qui a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gökçe Bayindir Goularas, Nihan Kocaman et Ayşe Betül Nuhoğlu, « Les migrations féminines vers la Turquie de 1990 à nos jours », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 47-51.

Référence électronique

Gökçe Bayindir Goularas, Nihan Kocaman et Ayşe Betül Nuhoğlu, « Les migrations féminines vers la Turquie de 1990 à nos jours », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 28 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3254 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3254

Haut de page

Auteurs

Gökçe Bayindir Goularas

Maître de conférences, département francophone de science politique et relations internationales, université Yeditepe (Istanbul), chercheure associée, Géographie-Cités (UMR 8504).

Nihan Kocaman

Etudiante en master francophone des relations internationales, université Yeditepe.

Ayşe Betül Nuhoğlu

Etudiante en master francophone des relations internationales, université Yeditepe.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org