Navigation – Plan du site
Dossier

Les recettes de l’Autre

De la transmission des savoirs (et savoir-faire) féminins en contexte migratoire
Elsa Mescoli
p. 53-61

Résumé

La transmission des patrimoines culinaires constitue un élément stratégique de la rencontre entre les migrants et leur société d’accueil. Récit de soi concocté en cuisine, la nourriture apparaît comme un puissant ressort de la visibilité des femmes migrantes dans l’espace public. Des initiatives multiculturelles en Italie et en Belgique montrent comment se négocie cette scène commune, dans le choix des pratiques et des plats. Derrière le partage des mets entre convives se joue un dialogue de représentations où se construit le goût de l’autre.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Alimentation et migration
Des maisons au-dehors
Femmes et transmissions
Essentialisations stratégiques
La valeur de la diversité
Diversité et convergence
Double valorisation ?

Aperçu du début du texte

L’approche anthropologique de l’alimentation considère celle-ci comme un fait complexe, dont les facteurs mis en jeu ne sont pas exclusivement physiologiques. Pour l’anthropologie, ainsi que pour les sciences sociales en général, manger ne veut pas seulement dire fournir au corps les éléments biologiques nécessaires à sa survie. Cet acte implique aussi des choix alimentaires individuels et collectifs qui sont, entre autres, d’ordre social et culturel. Tout n’est pas consommé de façon indifférenciée selon les cultures, les groupes sociaux, les familles, etc. Les choix sont déterminés par plusieurs facteurs, non seulement ils répondent à des normes qui définissent ou négocient les appartenances, mais également à des mémoires, à des désirs, à des imaginaires, et à des règles de convivialités. En plus de répondre aux exigences nutritionnelles établies par les différents savoirs experts de la santé alimentaire (la biomédecine en premier lieu), l’alimentation se module sur des goûts et de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elsa Mescoli, « Les recettes de l’Autre », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 53-61.

Référence électronique

Elsa Mescoli, « Les recettes de l’Autre », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 19 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3258 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3258

Haut de page

Auteur

Elsa Mescoli

Anthropologue, PhD, Centre d’études de l’ethnicité et des migrations (CEDEM), Institut des sciences humaines et sociales, université de Liège.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org