Navigation – Plan du site
Dossier

La féminisation de l’immigration algérienne dans les pays de l’OCDE au tournant du XXIe siècle

Rafik Bouklia-Hassane et Fatiha Talahite
p. 63-70

Résumé

La dynamique de féminisation de la migration internationale comporte des déterminants socio-économiques qu’il importe de distinguer. Dans leur décision migratoire, les femmes comparent différents facteurs entre leur pays d’origine et de destination : taux de chômage, possibilité de participer au marché du travail, structure démographique des populations concernées... Dans le cas de l’émigration algérienne, c’est moins le regroupement familial que la volonté d’intégration économique qui détermine la migration des compétences féminines.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La féminisation des migrations en question
Le Québec, entre attractivité et discriminations genrées
Le cas de l’Algérie
Les facteurs de demande
Migration d’accompagnement et demande de travail féminin
Les facteurs d’offre
Le différentiel de genre du taux de chômage
Participer au marché du travail
Conclusion

Aperçu du début du texte

Au milieu des années 2000, la part des femmes dans les migrations internationales atteint le seuil symbolique de 50 %. Cet événement, interprété comme une féminisation des migrations, a été associé à une autre caractéristique des flux migratoires internationaux au tournant du XXIe siècle : la fuite des cerveaux. Il faut toutefois prendre ces observations avec précaution, la féminisation récente du milieu des chercheurs et la multiplication des études intégrant le genre ayant contribué à rendre visibles ces migrations auparavant occultées. Il s’agit d’interroger cette féminisation dans le cas de l’Algérie et d’identifier les facteurs qui en sont à la source, grâce aux résultats d’une étude sur la féminisation de la migration algérienne vers les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La féminisation des migrations en question

La féminisation des migrations observée à partir du milieu du XXe siècle n’a pas tout de suite attiré l’attention des cherch...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rafik Bouklia-Hassane et Fatiha Talahite, « La féminisation de l’immigration algérienne dans les pays de l’OCDE au tournant du XXIe siècle », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 63-70.

Référence électronique

Rafik Bouklia-Hassane et Fatiha Talahite, « La féminisation de l’immigration algérienne dans les pays de l’OCDE au tournant du XXIe siècle », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 28 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3267 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3267

Haut de page

Auteurs

Rafik Bouklia-Hassane

Professeur d’économie, université d’Oran-2 (Algérie).

Fatiha Talahite

Chercheure au CNRS (GTM-CRESPPA).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org