Navigation – Plan du site
Dossier

Chiffonniers ou prostituées

L’investissement de l’espace public par les migrants de Chine du Nord
Florence Lévy
p. 73-80

Résumé

À Paris, certains migrants chinois, originaires du nord de la Chine et arrivés depuis la fin des années 1990, sont de plus en plus visibles sur les trottoirs de Belleville ou aux abords du marché aux puces de Montreuil. Leur présence comme leurs activités dans l’espace public, liées au commerce du sexe et de la biffe, dérangent. Confrontés à une constante pression policière visant à les empêcher d’accéder à la rue, chiffonniers ou prostituées ont été amenés à élaborer des stratégies paradoxales d’utilisation de l’espace public.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La migration du nord de la Chine : un flux atypique
Tensions dans les réseaux sinophones parisiens
L’exploration de trajectoires indépendantes
La gestion du stigmate
Une forme d’adaptation aux contraintes locales ?
Des tactiques de présence dans l’espace public
Contourner la répression policière
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les manifestations récentes des femmes chinoises se prostituant à Paris ont attiré l’attention des médias. Ces migrantes, récemment fédérées dans l’association Les roses d’acier, et qui travaillent en indépendantes, sans proxénète, protestent contre le harcèlement policier. Elles se plaignent de la fréquence et de la brutalité des contrôles, d’être photographiées, insultées, maltraitées, et, plus récemment, du stationnement de camions policiers des journées entières à Belleville. Or entraver l’accès de ces femmes à la voie publique équivaut à les empêcher de rencontrer leurs clients et d’exercer leur activité, les privant de fait de revenus. Ces mêmes camions sont également observables aux abords du marché aux puces de Montreuil. La stratégie policière est la même et vise à faire obstacle à la tenue d’un marché informel regroupant jusqu’à plusieurs centaines de vendeurs et d’acheteurs. Dans un cas comme dans l’autre, la présence de la police répond à une demande des riverains et des...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Lévy, « Chiffonniers ou prostituées », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 73-80.

Référence électronique

Florence Lévy, « Chiffonniers ou prostituées », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 25 mars 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3276 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3276

Haut de page

Auteur

Florence Lévy

Docteure en sociologie, Centre d’études de la Chine moderne et contemporaine (CECMC), EHESS (Paris) et Maison d’analyse des processus sociaux (MAPS), université de Neuchâtel (Suisse).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org