Navigation – Plan du site
Dossier

Se faire soigner à l’étranger

Des migrations féminines dans l’ombre ?
Anaïk Pian
p. 83-91

Résumé

Se faire soigner en France, quand l’on est migrant, est loin d’être simple. A fortiori quand l’on est atteint d’une maladie grave. C’est ce dont rend compte une recherche portant sur les parcours de soins des femmes primo-arrivantes atteintes d’un cancer en Bretagne. Leur statut administratif ou leur instabilité résidentielle sont autant d’éléments qui compliquent le traitement de leur maladie. Les catégories usuelles comme l’immigration thérapeutique ou le tourisme médical apparaissent alors particulièrement réductrices pour rendre compte de ces expériences complexes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Différents profils, différents scenarios quant aux conditions de la venue
Instabilité résidentielle et prise en charge médicale
Des parcours de soins erratiques
La solidarité des personnels de santé
Tourisme médical versus immigration thérapeutique ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les travaux qui, depuis maintenant plus d’une dizaine d’années, portent sur les migrations féminines dans le contexte de globalisation, ont été amenés à évoquer, en filigrane, les questions de santé et de maladie. Ces thématiques sont généralement abordées dans un cadre particulier : celui de la chaîne internationale du care où des femmes, infirmières de métier ou employées domestiques, viennent s’occuper du corps des autres (garde de jeunes enfants ; aide à domicile auprès de personnes âgées dépendantes, etc.) en laissant derrière elles leur propre famille. Il reste toutefois des situations encore peu étudiées, sur lesquelles cet article propose un éclairage : celles de femmes qui, par la migration, en viennent à prendre en charge non pas la santé d’autrui, mais la leur. À partir d’une recherche portant sur les parcours de soins des étrangers atteints d’un cancer en Bretagne, l’article présente un focus sur le cas de primo-arrivantes amenées à recevoir en France un traitement contr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anaïk Pian, « Se faire soigner à l’étranger », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 83-91.

Référence électronique

Anaïk Pian, « Se faire soigner à l’étranger », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 27 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3287 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3287

Haut de page

Auteur

Anaïk Pian

Maître de conférences en sociologie, DynamE, université de Strasbourg.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org