Navigation – Plan du site
Dossier

Un regard statistique sur la visibilité des migrantes dans l’espace public en Espagne

Participation associative et participation aux élections municipales
Celio Sierra-Paycha
p. 93-102

Résumé

L’enquête nationale sur les immigrants en Espagne a permis de collecter des données sur la participation associative et le vote aux élections municipales des femmes migrantes. Portant sur 8 500 femmes nées à l’étranger et résidant en Espagne depuis plus d’un an, elle offre l’occasion d’analyser en profondeur les composantes de leur visibilité dans l’espace public espagnol. La diversité de ses modalités, de la pratique d’un sport en club à la participation à une organisation politique, reflète en partie celle de leurs situations migratoires.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La diversité des champs migratoires en Espagne 
Une visibilité différente selon le genre
Une participation associative distribuée selon le pays d’origine
La pluralité des formes d’engagement
L’ "ancrage" en Espagne, un effet positif sur la visibilité
Un effet de la position sociale à nuancer
Conlusion

Aperçu du début du texte

L’enquête nationale sur les immigrants a été réalisée en 2007 dans un contexte d’accroissement sans précédent de la population migrante en Espagne. Elle permet de pallier l’absence de données sur ce contingent de migrants arrivés essentiellement depuis le début des années 2000, en plein boom immobilier espagnol. Les études sur les migrations en Espagne n’ont pas manqué de souligner la "nouveauté, la magnitude et la rapidité" du changement. En quelques années, l’Espagne est passée d’un pays d’émigration à une terre d’immigration. Malgré tous les mouvements migratoires qui l’ont affectée depuis la date de cette enquête (retours, réémigrations, nouvelles immigrations), cette enquête reste sans équivalent en Europe grâce à la taille de son échantillon (N =14 465) et à son questionnaire détaillé. Ceux-ci permettent d’explorer en profondeur le processus migratoire en Espagne à la veille de la grande récession de 2008-2010.

L’Eni interroge la visibilité des migrants dans la société d’accuei...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Celio Sierra-Paycha, « Un regard statistique sur la visibilité des migrantes dans l’espace public en Espagne », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 93-102.

Référence électronique

Celio Sierra-Paycha, « Un regard statistique sur la visibilité des migrantes dans l’espace public en Espagne », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 18 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3288 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3288

Haut de page

Auteur

Celio Sierra-Paycha

Doctorant à l’université de Poitiers, Migrinter (UMR 7301), et à l’Ined, (Unité 6 Mobilité, Logement, Entourage).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org