Navigation – Plan du site
Dossier

Écrire en anglais

Quand les auteurs iraniens renversent les rapports de pouvoir
Sanaz Fotouhi
p. 51-57

Résumé

Face aux représentations occidentales de l’Iran, nourries d’images orientalistes et de stéréotypes, la diaspora iranienne a fait de sa pratique littéraire l’instrument d’une réappropriation de son identité. En s’appuyant sur des discours occidentaux produisant un Iran imaginaire, les œuvres littéraires contemporaines déconstruisent les rapports de pouvoir qui les soutiennent. Une manière de reprendre l’initiative de la réflexion sur soi et de contribuer à écrire une histoire commune, par-delà les frontières.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Histoire et diaspora iraniennes
Le pouvoir de la langue
Résistances et manipulations des représentations historiques
Une stratégie d’humanisation

Aperçu du début du texte

L’étude de la représentation discursive (et donc la question du pouvoir et du savoir) de l’Iran et de la diaspora iranienne dans la littérature permet de saisir la façon dont les représentations issues de l’orientalisme, de la crise des otages américains et d’anciens archétypes ont conduit à certains types de discours sur l’Iran. La littérature élaborée dans ce cadre a, en effet, progressivement privé les Iraniens de leur capacité d’action, de leur agency, pour faire d’eux de simples objets de l’imagination et de la représentation occidentale. Devant ce rapport de pouvoir déséquilibré, la diaspora iranienne a réagi en reconstruisant ces images à l’aide de ses propres pratiques littéraires.

Cette étude inscrit donc son analyse discursive au carrefour du savoir et du pouvoir. Selon Michel Foucault, il existe un lien intrinsèque entre eux, entre les façons dont sont construits, produits et transmis la vérité et le sens. Le pouvoir n’est pas confiné à des appareils d’État concrets ouver...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sanaz Fotouhi, « Écrire en anglais », Hommes et migrations, 1312 | 2015, 51-57.

Référence électronique

Sanaz Fotouhi, « Écrire en anglais », Hommes et migrations [En ligne], 1312 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 17 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3492 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3492

Haut de page

Auteur

Sanaz Fotouhi

Docteure en littérature anglophone, université de Monash (Australie).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org