Navigation – Plan du site
Chroniques
Mémoires

D’une génération à l’autre, transmettre le « capital communautaire »

Quels héritages pour les jeunesses d’origine turque ?
Maïtena Armagnague
p. 120-124

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Activation conjoncturelle des héritages communautaires
« Faire communauté » : une transmission fonctionnelle
La minorité contre la communauté

Aperçu du début du texte

Cinquante ans après la signature du contrat bilatéral d’immigration entre la France et la Turquie, on observe que l’évolution des migrations turques n’est pas homogène. Pour les descendants des migrants, il n’existe pas « une seule » façon de prendre part à la société française, contrairement aux résultats des premières enquêtes démographiques. Les Turcs et leurs descendants n’ont pas tous connu les mêmes parcours sociaux en France, selon leur région et leur position sociopolitique en Turquie (niveau d’instruction, origine rurale ou urbaine, orientation politique à droite ou à gauche) et leur parcours d’immigration en France (implantation en zone urbaine ou rurale, en zone industrialisée ou non). Dans chaque cas, des « accommodations » ont eu lieu dans des conjonctures socio-économiques et urbaines locales.

La France est le second pays d’immigration des Turcs après l’Allemagne. La présence de jeunes générations témoigne de l’installation de cette immigration dans la durée. Cette jeu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maïtena Armagnague, « D’une génération à l’autre, transmettre le « capital communautaire » », Hommes et migrations, 1312 | 2015, 120-124.

Référence électronique

Maïtena Armagnague, « D’une génération à l’autre, transmettre le « capital communautaire » », Hommes et migrations [En ligne], 1312 | 2015, mis en ligne le 31 mai 2016, consulté le 23 mars 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3513

Haut de page

Auteur

Maïtena Armagnague

Maître de conférences en sociologie à INS HEA/université Paris-Lumières (UPL), chercheure au GRHAPES, associée au Centre Émile-Durkheim.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org