Navigation – Plan du site
Dossier

Le meurtre du Bordeaux-Vintimille

Céline Regnard
p. 73-79

Résumé

Le meurtre du train de nuit Bordeaux-Vintimille en novembre 1983 a défrayé la chronique médiatique. Les motivations racistes de ce crime perpétré par trois jeunes candidats à la Légion étrangère sont rapidement mises en avant. En pleine Marche des Beurs, ce fait divers qui bouleverse l’opinion publique jette une lumière crue sur le racisme ordinaire à l’encontre des immigrés dans la société française. Il fonde en retour la croisade politique antiraciste dans laquelle s’engage la gauche, gouvernement en tête.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Le temps des assassins
Le temps de la justice
Le temps de la mémoire
Un crime raciste ?
Un enjeu politique
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans la nuit du 14 au 15 novembre 1983, Habib Grimzi, un jeune Algérien de 26 ans, prend le train de nuit au départ de Bordeaux à destination de Vintimille. Il vient de rendre visite à une amie et s’apprête à regagner l’Algérie. Vers minuit, trois jeunes candidats à la Légion étrangère, éméchés, repèrent sa présence dans un compartiment du train. Anselmo Elviro-Vidal, 26 ans, Marc Béani, 20 ans, et Xavier Blondel, 24 ans, bien que théoriquement sous la surveillance d’un caporal-chef, s’en prennent à Habib Grimzi. L’escalade de la violence les conduit à lui porter des coups de couteau puis à le défenestrer, à hauteur de Castelsarrasin. Parmi les 95 passagers présents, aucun ne s’interpose. Seul le contrôleur du train, Vincent Perez, tente en vain de protéger Habib Grimzi en le plaçant dans un compartiment fermé à clé, que ses agresseurs parviennent à ouvrir. Le contrôleur donne l’alerte en gare de Toulouse, constatant que le jeune Algérien n’est plus à bord du train. Sa réactivité pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Regnard, « Le meurtre du Bordeaux-Vintimille », Hommes et migrations, 1313 | 2016, 73-79.

Référence électronique

Céline Regnard, « Le meurtre du Bordeaux-Vintimille », Hommes et migrations [En ligne], 1313 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3563 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3563

Haut de page

Auteur

Céline Regnard

Maître de conférences en histoire contemporaine Aix-Marseille Université (AMU)-CNRS-UMR 7303 Telemme/IUF.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org