Navigation – Plan du site
Dossier

Les enfants de l’immigration au Centre Pompidou

Espoirs et malentendus de la mise en scène des cultures immigrées dans la France des années 1980
Adèle Momméja
p. 97-102

Résumé

L’exposition Les enfants de l’immigration qui s’est tenue au Centre George Pompidou entre janvier et avril 1984 avait comme objectif d’ouvrir une scène nationale aux créations artistiques d’un groupe social marginalisé. Cette exposition a offert une visibilité importante à des artistes qui interrogent, dans leurs œuvres, leur rapport à l’immigration. Les non-dits et les ambiguïtés du processus de sélection des exposants instillent néanmoins un doute sur les véritables raisons de la présence de ces artistes « d’origine immigrée » dans ce haut lieu de l’art contemporain.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Des commissaires d’exposition à la rencontre des enfants d’immigrés
Les ambiguïtés d’une reconnaissance
Être un artiste « d’origine immigrée » : les exposants entre critique et dépendance
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le 8 janvier 1984 Jack Lang et Georgina Dufoix, respectivement ministre de la Culture et secrétaire d’État à la Famille, à la Population et aux Travailleurs immigrés, inaugurent l’exposition Les enfants de l’immigration qui se tient au Centre Pompidou jusqu’au 23 avril 1984. L’exposition présente des œuvres plastiques, des vidéos, des photographies et des sculptures qui témoignent de la vie quotidienne des « enfants d’immigrés » et des problèmes auxquels ils sont confrontés, tels que le racisme, le chômage et la vie dans les quartiers relégués. L’exposition comporte également une partie « spectacle vivant » où sont présentés des pièces de théâtres et des débats politiques sur le « vote beur » ou la « culture beur » avec des interventions de représentants des institutions. Quelques mois avant l’ouverture, le projet menaçait pourtant de péricliter en raison de difficultés financières. L’intervention de Pierre Saragoussi, membre de la Caisse des dépôts et consignations, auprès du Premi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adèle Momméja, « Les enfants de l’immigration au Centre Pompidou », Hommes et migrations, 1313 | 2016, 97-102.

Référence électronique

Adèle Momméja, « Les enfants de l’immigration au Centre Pompidou », Hommes et migrations [En ligne], 1313 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 26 mai 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3569 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3569

Haut de page

Auteur

Adèle Momméja

Doctorante au laboratoire Sophiapol, université Paris-Ouest Nanterre La Défense.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org