Navigation – Plan du site

Les migrations chinois : quelles dettes générationnelles ?

Marie Poinsot
p. 1

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Les migrations chinoises sont perçues à tort comme des réalités récentes alors que les diasporas issues de la Chine sont plus que séculaires dans de nombreux pays. Peu de travaux s’inscrivent dans des problématiques familiales englobant une ou plusieurs générations. Les recherches sur les descendants de Chinois sont rares, faute de terrains ou de données statistiques disponibles. La grande enquête menée par l’Ined et l’Insee « Trajectoires et Origines », enfin publiées en 2016 dans son intégralité, ne présente pas d’analyses de la migration chinoise. La répartition par origine nationale des descendants d’immigrés s’est faite en proportion du groupe d’âges d’observation. Or les données n’ont pas permis d’isoler les enfants de Chinois dans les classes d’âge retenues pour l’enquête. Ceci est d’autant plus regrettable que la question des « secondes générations » n’a eu de cesse, ces dernières années, d’animer le débat français en soulevant des questions diverses sur l’échec de leur inté...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Poinsot, « Les migrations chinois : quelles dettes générationnelles ? », Hommes et migrations, 1314 | 2016, 1.

Référence électronique

Marie Poinsot, « Les migrations chinois : quelles dettes générationnelles ? », Hommes et migrations [En ligne], 1314 | 2016, mis en ligne le 19 septembre 2016, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3621

Haut de page

Auteur

Marie Poinsot

Rédactrice en chef.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org