Navigation – Plan du site
Dossier

Un projet migratoire sur deux générations

Les épouses migrantes chinoises et leurs enfants au Japon
Hélène Le Bail
p. 85-91

Résumé

Des femmes chinoises ayant migré au Japon dans le cadre d’un mariage font face à la stigmatisation de leur choix migratoire, au déclassement social et à l’incompréhension de leur époux. Pour répondre aux désillusions, elles semblent construire le récit de leur projet migratoire autour du dévouement pour leurs enfants. Si l’ambition de voir réussir ces enfants nés en Chine ou au Japon constitue parfois la raison de la migration, elle représente surtout une compensation, voire une revanche sur les échecs personnels.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Mariages transfrontaliers stigmatisés
Les enfants pour justifier le choix du départ
Les enfants pour compenser un sentiment d’échec
Assurer la mobilité socio-spatiale des enfants pour prolonger le projet migratoire
Conclusion

Aperçu du début du texte

À chaque étape de la migration, le projet migratoire évolue avec son propre récit. Les expériences concrètes, la prise en compte des contraintes et des ressources, de la stigmatisation ou de la valorisation du parcours, conduisent le migrant à redéfinir son projet migratoire, ainsi que le récit qui donne sens à ce projet, pour lui-même et pour les autres. Dans le cas des migrations par le mariage, le migrant, qui est en général une migrante, découvre souvent à son arrivée un cadre de vie très éloigné de ce qui avait été promis ou rêvé. Il découvre aussi la stigmatisation qui pèse sur son choix migratoire et matrimonial. Dans le cas étudié ici des femmes chinoises ayant migré au Japon à la suite d’un mariage organisé par un médiateur (agence, connaissance, famille), un grand nombre s’installe dans des familles rurales ou dans de petites villes périphériques, bien loin de la modernité et du cosmopolitisme des grandes métropoles japonaises. Beaucoup doivent trouver leur place malgré le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Le Bail, « Un projet migratoire sur deux générations », Hommes et migrations, 1314 | 2016, 85-91.

Référence électronique

Hélène Le Bail, « Un projet migratoire sur deux générations », Hommes et migrations [En ligne], 1314 | 2016, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3643 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3643

Haut de page

Auteur

Hélène Le Bail

Chercheur CNRS-CERI Sciences Po.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org