Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

Les privilégiés

Fondements du droit de la nationalité en RFA et constructions identitaires des (Spät-)Aussiedler de Pologne
Julie Voldoire
p. 124-132

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Des immigrants qui n’en n’ont pas le nom
1993 : un tournant dans la politique d’immigration dite « ethnique » ?
Éprouver le départ et prouver son ethnicité
Une installation facilitée ou l’imposition d’un cadre de vie
Nationalité allemande et double nationalité : privilège ou artefact ?
Revendiquer le droit d’être des « migrants comme les autres »

Aperçu du début du texte

En République fédérale d’Allemagne (RFA) le principe qui sous-tend les politiques d’accueil et d’intégration à l’égard des migrants dits ethniques peut être résumé ainsi : celui qui vient de l’étranger n’est pas pour autant reçu par l’État qui l’accueille comme un étranger. En effet, certains migrants peuvent obtenir, avec plus de facilité que d’autres, la nationalité de l’État dans lequel ils élisent séjour et ainsi jouir des mêmes droits que les nationaux dits historiques ou « naturels ». Ainsi, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la RFA a eu recours à une politique d’immigration spécifique à l’égard de certains groupes de citoyens étrangers accueillis principalement en raison de leur appartenance au peuple (Volk) allemand. C’est le cas des « rapatriés » (Aussiedler) puis, à partir de 1993, des « rapatriés tardifs » (Spätaussiedler) originaires de Pologne.

Selon l’Office fédéral pour les migrations et les réfugiés (Bundesamt für Migration und Flüchtlinge), entre 1950 et 1989...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julie Voldoire, « Les privilégiés », Hommes et migrations, 1314 | 2016, 124-132.

Référence électronique

Julie Voldoire, « Les privilégiés », Hommes et migrations [En ligne], 1314 | 2016, mis en ligne le 19 septembre 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3651

Haut de page

Auteur

Julie Voldoire

Docteure en science politique de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne et chercheure associée au Centre Emile Durkheim (UMR CNRS 5116).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org