Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

La Marseillaise et cætera

Jérémy Beschon
p. 133-136

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Une pièce puisant dans trois sources complémentaires
Prologue sur la frontière
Les Grimaldi, un couple pris par surprise
Les vêpres marseillaises et la création de l’espace public
Mémoire individuelle contre rationalisation
Retour à Marseille...
Une histoire à tiroirs

Aperçu du début du texte

La Marseillaise et cætera est une pièce de théâtre qui aborde la question des symboles nationaux et de l’histoire de l’immigration. Les incidents relatifs à l’hymne et au drapeau n’ont rien de nouveau. Le premier épisode a eu lieu à Marseille, en 1881. Des travailleurs d’origine italienne ayant sifflé La Marseillaise sont pourchassés par une partie de la population locale pendant une semaine. Dès cette époque, les journalistes mentionnent que ces immigrés forment une “nation dans la nation” refusant de s’intégrer dans la société française.

Une pièce puisant dans trois sources complémentaires

La pièce de théâtre s’appuie sur trois sources complémentaires pour traiter la problématique des identités et de la nation : une recherche historique menée par Gérard Noiriel(1) ; une étude de la presse contemporaine via Internet ; et une enquête ethnographique auprès d’habitants des quartiers populaires de Marseille. Cette enquête a porté sur l’identité, la mémoire et la nation. Elle a révélé de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémy Beschon, « La Marseillaise et cætera », Hommes et migrations, 1314 | 2016, 133-136.

Référence électronique

Jérémy Beschon, « La Marseillaise et cætera », Hommes et migrations [En ligne], 1314 | 2016, mis en ligne le 19 septembre 2016, consulté le 27 avril 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3652

Haut de page

Auteur

Jérémy Beschon

Auteur, metteur en scène, collectif Manifeste Rien.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org