Navigation – Plan du site
Chroniques
Initiatives

Sacrées graines

Edith Canestrier
p. 148-149

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

« La graine », c’est ainsi qu’on nomme communément le couscous. Plat traditionnel dans les cultures arabo-musulmanes, roboratif et convivial. L’un des mets préférés des Français. Et l’occasion, pour les treize artistes invités par l’Institut des cultures d’islam (ICI), de prendre des chemins de traverse. Sculpteurs, dessinateurs, performeurs, photographes, vidéastes s’emploient à examiner « la graine » sous l’angle de la spiritualité, de la transmission, de l’exil, de l’espace séparé entre hommes et femmes, entre citoyens d’un même pays, y compris, bien sûr, le nôtre.

Yazid Oulab, Algérien et Marseillais d’adoption, déploie à travers le dessin, la sculpture, la vidéo toute son inspiration, entre méditation soufie et loi du hasard. Même démarche méditative avec Mehdi-Georges Lahlou à travers une monumentale installation faite de fine semoule. Ici, c’est le temps qui passe, fragilise et effiloche les œuvres.

En parcourant l’exposition, on y trouve les métaphores de tous les chaos du mon...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Edith Canestrier, « Sacrées graines », Hommes et migrations, 1316 | 2017, 148-149.

Référence électronique

Edith Canestrier, « Sacrées graines », Hommes et migrations [En ligne], 1316 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 18 août 2017. URL : http://hommesmigrations.revues.org/3818

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • Revues.org